Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/02/2008

Une gifle bruyante

Dans l'affaire de la gifle à Gilles de Chin, ce qu'il y a de remarquable est la raison pour laquelle un enseignant fait 48 heures de garde à vue: parce que la police et le procureur considèrent que sa réaction est complètement disproportionnée par rapport aux faits. Le sous-entendu ici, ou mieux, l' "attendu" auquel se réfère cette décision, est que se faire traiter de connard est un fait quotidien de l'enseignant et ne saurait en aucun cas constituer une circonstance exceptionnelle. D'un certain point de vue, c'est donc une décision cohérente. En effet, notre actuelle école a été organisée pour que l'enfant donne son opinion en toutes occasions. Sans cesse invité par l'école à s'exprimer face à des enseignants-animateurs et à les contredire, il est bien naturel qu'il ait parfois des mots désagréables pour eux. D'autant que ces adultes ne disposent plus que d'une autorité de force, puisque l'autorité légitime leur a été retirée par l'institution. C'est bien en tout cas cette école-là qui est construite pierre par pierre par le Ministère. Cela dit, je ne suis pas sûr que ses dirigeants en soient conscients et sans doute déplorent-ils ce qui s'est passé, sincères, de bonne foi et irresponsables.