Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2008

Qui va prévenir le Président ?

Tout le monde a pu voir les images de Nicolas Sarkozy, jeudi, à Périgueux où il était venu soutenir Xavier Darcos. Il entre dans une salle de classe (CE2, je crois) où des élèves travaillent, enfin je ne sais pas, mais en tout cas sont assis à leur place. Au moment où le président entre, beaucoup sourient et le regardent, d'autres continuent à vaquer comme si de rien n'était et personne ne se lève. Pourtant, c'est, après lire la lettre de Guy Moquet, la deuxième chose qu'il a demandée pour l'école: que les élèves se lèvent à l'entrée d'un adulte. S'ils ne le font pas à l'entrée du président de la République, on ne voit plus très bien à quelle occasion ils seraient convaincus de le faire. Il y a bien une petite fille qui se met debout en interrogeant les autres du regard pour savoir si c'est bien ce qu'il fallait faire mais elle n'est suivie que par un ou deux, tout aussi hésitants qu'elle. Cette scène m'a amusé et elle est en fait assez parlante. C'est peut-être une bonne idée que de lire Guy Moquet ou de faire se lever les élèves, seulement voila, dans notre école ce n'est pas possible. C'est un peu comme proposer de poser des volets quand il n'y a pas de fenêtre. C'est bien cette distorsion entre la vision de l'école et sa réalité qui apparaît là. Notre ministre lui aurait-il caché l'état de l'école ? Pourtant, c'est à n'en pas douter un grand spécialiste puisqu'il y collabore depuis trente ans et avec tant de conviction qu'il a gravi tous les échelons, tellement il était apprécié de sa hiérarchie.